No items found Recevoir un devis
 
lundi 28 septembre 2020

Quand doit-on demander de l’aide ?

La phrase « il n’y a pas de honte à demander de l’aide » est aujourd'hui largement promue et soutenue par de nombreuses organisations caritatives, entreprises et personnalités à travers le monde. Un déficit de bien-être mental est désormais reconnu comme aussi important qu'une maladie ou un handicap physique. La différence, comme nous le savons tous, est que les signes ne sont pas toujours visibles et passent souvent inaperçus jusqu'à ce qu'il soit malheureusement trop tard.


Le lancement du service Santé mentale et Bien-être de Webtec est un élément essentiel de notre organisation.  Si les membres de l'équipe Jane Giddings, Emma Wood, Diego Cossio, Connor Brokenshire et Sam Thompson sont basés au Royaume-Uni, ce réseau de soutien est à la disposition de tous nos collègues du monde entier. Chaque membre de l'équipe a ses propres raisons personnelles de promouvoir ce service, et Jane et Emma ont toutes deux partagé ouvertement leurs histoires avec leurs collègues : leurs vidéos sont disponibles sur notre intranet


La sensibilisation à la santé mentale se fait actuellement par le biais d'affiches, de communications internes et via Yammer.  Tous nos collaborateurs ont gratuitement accès à notre service Unum, qui prodigue en ligne ou par téléphone (à titre confidentiel) des conseils sur la gestion du stress et sur le bien-être mental. 

Le groupe prépare actuellement un service qui permettra aux collaborateurs de Webtec de parler de ces questions à leurs supérieurs, aux ressources humaines ou à un bénévole formé par ses pairs à l’encadrement (premiers secours en matière de santé mentale) ; nos collègues auront ainsi la possibilité de choisir avec qui ils sont le plus à l'aise pour dialoguer.

Prendre soin les uns des autres, comme soutenir un collègue au travail ou éventuellement en dehors, offrir une écoute active et gérer nos propres sentiments sont autant d’aspects qui seront tous couverts dans la formation de sensibilisation prévue. Une formation complémentaire sera également proposée à tout collaborateur intéressé pour offrir ses services en tant que bénévole d’encadrement, ce qui permettra aux personnes d'offrir un soutien à leurs collègues qui souhaitent s’entretenir avec un(e) conseiller(ère). Cette formation supplémentaire ne s'adresse pas uniquement aux collaborateurs qui gèrent des équipes, mais à tout intervenant réellement intéressé pour aider et soutenir ses collègues, en comprenant bien l'importance de l'empathie et de la confidentialité. Les volontaires de cet encadrement par les pairs ne seront pas des conseillers formés, mais ils seront en mesure d'aider et d'orienter leurs collègues si nécessaire.

L'équipe a déjà constaté qu’un nombre croissant de collaborateurs étaient de plus en plus ouverts à l’idée de partager leurs expériences et à aborder les questions de santé mentale. Pendant la mise en place de ce service, et bien qu'ils ne soient pas conseillers formés ou « secouristes » en santé mentale, les membres de l'équipe se tiennent toujours à la disposition de tous pour une discussion confidentielle ou pour faciliter l’accès aux services actuellement disponibles.

 

Posté par Webtec

Flux: Actualités   Communauté   Entreprise  

  Ajouter commentaire Twitter   Facebook   LinkedIn   Google